Découvrez nos actions
en Côte d'Ivoire

Le Pain Quotidien soutient aujourd’hui 2 structures en Côte d’Ivoire que nous vous présentons ci-dessous :

Centre d'accueil "Cœur réformé"

2017

début du partenariat

42

enfants

35

enfants parrainés

7

enfant en attente de parrain

Histoire

Depuis 2017, le Pain Quotidien aide la fondation « Cœur réformé », situé dans la commune de Distré en Côte d’Ivoire.

Orphelinat "La douce main d’Azuretti"

2016

début du partenariat

23

enfants

23

enfants parrainés

0

enfants en attente de parrain

Histoire

Nombre d’enfants sont abandonnés en Côte d’Ivoire et se retrouvent démunis. Des frères et sœurs ont recueilli 22 enfants, qu’ils ont pris en charge intégralement et scolarisés.

Le Pain Quotidien soutient ce travail tous les mois, notamment dans le paiement du loyer.

Soutien apporté :

Les enfants sont tous scolarisés. Ils bénéficient également d’aides au devoir, de temps d’échanges et d’écoute avec le responsable, de partages bibliques, de moments d’agape…

Les traitements administratifs permettent la création d’actes de naissance des enfants parrainés. En. Effet, l’absence de ce document, empêche la scolarisation de certains d’entre eux. Les enfants bénéficient de soins médicaux et d’une alimentation.

Le paiement de charges locatives.

Marie-Noëlle et sa soeur Emmanuelle

Histoire

Marie Noëlle et sa petite sœur Emmanuelle sont des enfants de même père et de même mère. Emmanuelle est née le 26/04/2017 Saioua, date de décès de leur mère qui dit-on est morte d’hémorragie suite à l’accouchement. C’est à cette même date qu’elle a été confiée à Mme GNALY, directrice de l’Orphelinat : ONG Centre Canaan de Saioua.

En ce qui concerne, Marie Noëlle elle est née le 01/01/2013 à Saioua . C’est seulement le 08/06/2020 qu’elle a été remise par le commissariat et le Centre Social à l’ONG. Ils l’ont découverte dans une cabane qui servait de couchette dans un lieu retiré de la ville.

En effet, son père qui n’est pas un homme très équilibré, l’avait séquestrée dans ce lieu avec une jambe cassée au niveau de la cuisse à plaie ouverte. Elle affirme toujours à qui veut l’entendre que c’est son père qui l’aurait frappée. C’est ce même jour qu’elle a été admise à l’hôpital d’Issia : Centre Ouest de la Côte d’Ivoire.

Vue la gravité de l’état, avec l’aide des frères et sœurs de TV2vie et ceux d’Abidjan, elle a dû être évacuée à la clinique Siloé, chez Docteur Gnahoui à Yopougon. Elle a subi deux interventions chirurgicales de la cuisse et l’ablation de la rate infectée.

Les 2 fillettes sont drépanocytaires et souffrent d’anémie constante due à une forme assez grave de drépanocytose.
Les soins sont intenses et demandent la prise de certains médicaments en permanence.

Emmanuelle souffre en plus d’une autre maladie appelée : Thalassémie. C’est ce qui fait qu’elle pique souvent des crises. Elle est souvent hospitalisée et subit des transfusions sanguines constantes.

Les deux sœurs sont aujourd’hui soutenues par 4 parrains chacune.

Découvrez l'association à travers les vidéos

picto youtube

Pour plus de renseignements, consultez notre FAQ ou contactez-nous.